12 commentaires sur “Marois’ nightmare on CROP street

  1. La montée du PLQ se fait essentiellement à Québec, mot d’ordre (très agressif et totalement dépourvu de savoir-vivre et de fair play) anti-PQ de la radio-poubelle oblige!!! Dans le 450, les comtés caquistes vont virer péquistes!!! Je ne serais même pas surpris de voir la CAQ finir avec un ou deux députés le soir du 7 avril prochain (Beauce-Nord et Chutes-de-la-Chaudières)!!!

    Pour ce qui est de la montée de QS, ça, c’est les souverainistes conditionnels comme toi qui sont prêts à sacrifier l’indépendance pour leur crisse de gauche!!! Pierre Falardeau avait raison: vous n’êtes pas des progressistes!!! Car cette troisième tentative, si elle devait survenir, sera la dernière, démographie et vieillissement de la population oblige, à moins d’y aller par une Déclaration unilatérale d’indépendance à l’Assemblée nationale!!! Mais pour ça, il faut la majorité!!!

    Par Papi: Tu confonds progrès et pays, là, là.

    Que signifie pour moi un pays du Québec s’il est entre les mains d’un Péladeau? C’est pas ça, le progrès.
    Le progrès, c’est la justice sociale. C’est la lutte à l’évasion fiscale. C’est la mise au rancart de la filière éolienne, qui coûte trop cher pour ce qu’elle nous apporte. C’est l’adoption – FINALEMENT, d’une politique de soutien aux aidants naturels, pcq ça coûte moins cher de maintenir un « vieux » à domicile que de le garder en CHSLD ou à l’hosto.

    Depuis 76 le PQ a gouverné pendant ±20 ans et le PLQ, presque autant. Mais aucun VRAI parti de la vraie gauche ne leur a poussé le suppositoire dans le Q, alors ni l’un ni l’autre n’a mis de l’avant les réformes attendues. Et ni l’un ni l’autre n’a introduit la représentation proportionnelle mixte.

    Quand tu veux des VRAIES réformes, puisqu’il n’y a pas moyen de mettre QS au pouvoir, tu essaies de leur donner la balance du pouvoir.

    Si par hasard le PQ a besoin de QS pour faire adopter ses lois, bin… le progrès on va peut-être finir par en voir la couleur.

    Le programme du PLQ est rendu moins à droite (je n’ai pas écrit « plus à gauche! ») que celui du PQ. Ce que je souhaite comme programme législatif, c’est pas en votant pour ton PQ que nous l’obtiendrons; depuis 76 ils ont eu toutes les occasions possibles

    Cela dit, quand tu évoques le vieillissement de la population, me semble avoir lu que c’est les 55 et+ qui sont les plus favorables à Marois. Et on est très nombreux. Sauf que si le PQ fait rien, on va aller voir ailleurs (dan mon cas, c’est déjà fait).

  2. Commentaire reformaté par Papitibi avec des paragraphes, puisque JLP semble plus familier avec les virgules inutiles et les points d’exclamation qu’avec l’art de diviser en paragraphes.
    @ papitibi.

    L’indépendance d’un pays ou quand un peuple décide de prendre en main sa destinée, c’est révolutionnaire en soi!!! Et ce qui est révolutionnaire en soi, c’est bon, point!!!

    Par Papi: La révolution bolchévique était révolutionnaire – évidemment. Comme tu dis, « révolutionnaire en soi = bon!!! ». Comme la Ford Pinto, qui se transformait en tombeau de flammes dès qu’elle subissait un impact arrière. Comme le crack. Name it… Y a pas à dire, t’es brillant!!!


    J’ai des p’tites nouvelles pour le gauchiste que tu es: après l’indépendance, on va être un peuple de marde comme tous les autres peuples qu’il y a sur la Terre avec ses qualités et ses défauts, avec une droite, une gauche et un centre-mou, avec des riches, des pauvres et une classe moyenne!!!

    Aucun chef du PQ n’a jamais osé le dire de façon aussi crue, car ce n’est pas payant électoralement parlant!!! Il vaut mieux vendre ça comme un conte de fée et les monarcho-fédérastes ne se privent pas pour caricaturer ça au possible!!! Mais au moins, on va s’être donné un pays!!! On va enfin pouvoir gérer à notre façon!!!

    Par Papi: Quoi? Le Canada est un fleuron de cette civilisation judéo-chrétiennes que tu vénères tant; pourquoi mettre une croix là-dessus, hein??? Je préfère vivre dans un état de droit géré à la britannique que dans un état de marde « bien à nous », livré à l’arbitraire de ses dirigeants!!!


    L’indépendance n’appartient ni à la gauche ni à la droite mais bien à toutes les idéologies!!! Le désir d’indépendance est universel!!! Aucune idéologie n’a le droit de s’emparer de ce projet porteur d’avenir!!! De toute façon, aucun droitiste ne suivrait un projet indépendantiste clairement gauchiste et aucun gauchiste ne suivrait un projet indépendantiste clairement droitiste!!! Les coalitions sont la meilleure façon de faire naître les pays, de Rodrigue Biron à Pierre Bourgault en 1980, de Mario Dumont à Jacques Parizeau en 1995 et de Pierre Karl Péladeau à Martine Desjardins aujourd’hui!!!

    Attends, j’en ai une meilleure: un Québec souverain avec le même système socialiste mur à mur se retrouverait assez rapidement en état de cessation de paiements!!! Encore là, aucun chef du PQ n’a osé le dire de façon aussi crue, car ce n’est pas payant électoralement parlant, en plus de faire peur aux ti-vieux (à l’époque où ils votaient libéral les yeux fermés, on s’entend)!!!

    Par Papi: Tu sais, mon petit bonhomme, j’ai beau être social-démocrate, j’ai quand même été propriétaire et gestionnaire d’entreprises plus longtemps que toi tu as vécu, alors, non, tu ne m’apprends rien.


    Mais, ce serait probablement le seul électrochoc qui puisse faire bouger ce nouveau pays!!! Dans le fond, Legault a raison de dire que le Québec va frapper un mur, mais il se trompe sur un point: jamais le tiers des réformes qu’il propose aujourd’hui n’a de la chance de voir le jour tant et aussi longtemps que la question nationale ne sera pas réglée!!!

    Par Papi: J’ai beau être social-démocrate (air connu), ça ne m’empêche pas d’être d’accord avec une bonne partie du programme de la CAQ. Tout comme je devais – dans le temps – convenir à ces gens de l’ADQ qui voulaient faire de moi leur candidat. Quand tu commentes icitte tu cherches à donner l’impression que c’est toi qui a inventé le bouton à 4 trous… mais ça avait déjà été inventé avant ta naissance!!!


    On dit souvent que le «virage à droite» du PQ à l’époque de André Boisclair a nuit au PQ mais le PQ s’était en même temps délesté de son discours identitaire qui a été repris par l’ADQ, qui ressemblait davantage à ce que le PQ aurait dû être au tournant des années 2000: identitaire et réaliste sur le plan économique!!!

    Par Papi: Le PQ de Boisclair avait renié à la fois son identité identitaire et son identité social-démocrate. Pas surprenant que sa clientèle l’ait délaissé!!!


    Le PQ de Marois ressemble à ce «New PQ» tant rêvé par une frange non-négligeable d’indépendantistes réalistes, avec la Charte des valeurs québécoises et l’ouverture aux souverainistes plus de droite, bien qu’il n’ose toujours pas appeler un chat un chat concernant ce à quoi sera le Québec une fois indépendant!!! Mais c’est un bon début!!!

    Par Papi: J’aurais très bien pu cohabiter avec des dretteux nationaleux à la Duplessis au sein du PQ; il y en a toujours eu. Le Ralliement National de Gilles Grégoire, un rescapé du Ralliement Créditiste de Camille Samson. C’est la putasserie de la Maltais avec l’amphithéâtre de Qc-village qui m’a « expulsé du PQ » et si je choisis de ne pas y retourner, c’est à cause de la Charte.

    Cette Charte attire les xénophobes, les néo-nazis et les racistes de tout crin, comme les vidanges attirent les ours et les ratons-laveurs sur un terrain de camping!!!

  3. «Le progrès, c’est la justice sociale. C’est la lutte à l’évasion fiscale. C’est la mise au rancart de la filière éolienne, qui coûte trop cher pour ce qu’elle nous apporte. C’est l’adoption – FINALEMENT, d’une politique de soutien aux aidants naturels, pcq ça coûte moins cher de maintenir un « vieux » à domicile que de le garder en CHSLD ou à l’hosto.»

    Je suis d’accord avec toi sur les aidants naturels et la filière éolienne!!! La lutte à l’évasion fiscale est noble mais si il y a des paradis fiscaux, c’est nécessairement parce qu’il y a des enfers fiscaux!!! La meilleure façon de lutter contre l’évasion fiscale est de faire le plus possible du Québec un paradis fiscal plutôt que l’enfer fiscal qu’il est actuellement!!!

    Par Papi: Non. C’est l’inverse. C’est parce que la société est gangrenée par le crime organisé et par les évasions fiscales que la classe moyenne (and over) a été saignée à blanc. Et aussi pcq les impôts des corporations représentent un pourcentage de l’assiette fiscale qui a diminué de moitié. Ça, c’est le prix à payer pour le free lobbying.

    En somme, il faut baisser et/ou abolir les taxes et les impôts qui doivent l’être (impôt sur les intérêts bancaires, impôts sur les sociétés, impôts sur les profits des sociétés)!!! En retour, il faut réduire et/ou abolir les subventions qui doivent l’être pour que le gouvernement puisse sauver de l’argent et alléger la bureaucratie, notamment en privatisant des sociétés d’État inutiles!!! Il faut un gouvernement qui dépense moins et mieux!!!

    Par Papi: zzz ZZZZ zz ZZZZZZZZZ

  4. http://www.vigile.net/Quebec-solidaire-une-fraude

    Par Papi: Vigile.net gagnerait en crédibilité si c’était pas devenu l’organe de presse du PQ et – en particulier – de sa droite islamophobe et antisémite.
    La Mailloche siège au CA. Idem pour mon ancien confrère de classe, Le Hir. L’une est candidate islamo/judéophobe du PQ, l’autre est un ancien ministre du PQ. Alors qu’on y publie des textes visant à discréditer QS, ça n’est guère surprenant.

    T’as des sources plus crédibles?

  5. Papitibi,

    La faculté de médecine, la faculté des sciences sociales et les HEC, la faculté de droit de l’université de Montréal qui est l’Alma Mater de tout ce beau monde qui font semblant de se chicaner.

    Le texte dont le lien suit devrait faire comprendre la Comedie d’El Arte qui se joue au sein de cette famille capitaliste et néo-libérale.

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/pkp-peladeau-la-menace-du-fils-a-149310

    Salutations distingueés.

  6. @ Gaïa

    Bien que je ne sois pas un fan des 7 du Qc, ce texte de Robert Bibeau (votre hyperlien) traduit assez bien le fond de ma pensée… mais joualvert que c’est lourd et pompeux! Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?

    Et pourquoi se donner la peine de bien écrire quand on peut utiliser une langue approximative, remplie de termes creux et redondants?

    Depuis quelques jours d’ex-pseudo progressistes pétitionnent pour que leur maître séant – et ex-camarade maoïste, devenu par son père milliardaire, – ne se départissent [NT est de trop!] pas de ses actions monopolistiques sur l’empire médiatique québécois nationaliste chauvin. C’est vous dire jusqu’à quel niveau de caniveau peuvent s’affaisser [par Papi: S’ABAISSER. Pas S’AFFAISSER!] ces dégénérés.

  7. @Papitibi

    Maître Papitibi, j’ai pris connaissance du texte dans Agoravox (PKP-Péladeau, la menace du fils à papa) et la phrase clé nous saute aux yeux! :« Le Parti québécois n’a jamais œuvré pour l’indépendance du Québec»:

    Une affirmation plutôt osée c’est moins que je puis dire, mais qui peut-être difficilement contredite.

    D’abord à cause des «squelettes» dans le placard du parti et ce en commençant par celui qu’aura laissé René Lévesque notre bon Petit Poil. En effet, une certaine multinationale de l’amiante se trouvait au prise avec un monstre dont-elle voulait se départir à tout prix, étant donné les rapports dévastateurs concernant l’amiante. Alors, arriva opportunément «l’idée» de nationaliser l’amiante si le Parti de René était amené au «POUVOIR».

    Nous savons ce qui c’est passé par la suite.

    On a connu ça des élections du genre si vous votez Conservateur, vous voterez pour l’entente du «Libre Échange» Zunis-Kanasta (transfert de perte des «gamblers» de Wall Sreet au Canada) et effacement des protections canadiennes contre le cannibalisme des spéculateurs qui poussent l’audace jusqu’à se faire payer des montants qu’ils auraient pu gagner «SI».

    En 1995, Jacques Parizeau, ayant ses entrées dans les officines de la Trilatéral, a remis le collier aux québécois pour sois disant faire la séparation? Au grand soir, l’ensemble du Québec était à plus de 60% pour cette séparation lorsqu’en fin de soirée on annonça que le «NON» l’emportait avec une avance d’autour de 35 milles voix! On ne sait pas ce qui s’était tramé avec Chrétien et Clinton la semaine précédente, mais toujours est-il que le résultat ressemblait à ce qui est arrivé lors d’une certaine élection où Bush fils qui était perdant toute la soirée, s’était retrouvé gagnant à la fin. Merci Floride.

    Ce qui est impossible à occulter, ce sont les liens qu’il y a entre nos marionnettes. Que se soit Ti-Poil, Chrétien, Bouchard, Parizeau, Charest et toutes les personnes de pouvoir.

    Quebec author Robin Philpot wrote a scathing critique of the power of the Desmarais family several years ago, suggesting that, “Over the last several years, [Paul Desmarais Sr.] has spun his web to such an extent that it now enables him to call the shots,” especially in promoting his right-wing economic vision, with “a disproportionate influence on politics and the economy in Quebec and Canada.” Of course, it’s not only Canadian politicians with whom Desmarais is close, but French and American politicians as well, including Sarkozy, George H.W. Bush, and Bill Clinton. Desmarais owns seven of the ten French-language newspapers in Quebec, and has been close to nearly every Quebec premier, apart from Parti Québécois leaders Jacques Parizeau and Bernard Landry. Philpot alleged that Desmarais “has a lot of influence on Premier Jean Charest,” who is the current premier imposing tuition increases. When Desmarais received the French Légion d’honneur (Legion of Honour) from Nicolas Sarkozy, Jean Charest was in attendance, of which Philpot stated, “He took him along like a poodle.” Philpot added, “It’s a very unhealthy situation for a government to be indebted to a businessman that has his own interest at heart. They get their hands tied.”

    http://andrewgavinmarshall.com/tag/trilateral-commission/

    Bref la voie PKP, qu’aurait-elle de différente d’avec celle de la ligue des Élites, (Les Bouffons comme aimait les appeler Falardeau) surtout que nous pourrions faire un parallèle entre sa méthode et celle de «Friedman»?

    http://www.er.uqam.ca/nobel/philuqam/dept/textes/Friedman%20et%20sa%20methode.pdf

    C’est à ce mur que ma compréhension se bute. PKP serait-il, incorporé à «LA MATRICE» comme tous les autres qui ont son genre de portefeuille?

    Je ne crois pas qu’il ait «vilipendé» sa patronne qui a assister à la conférence de «Le Mère Clinton, une assidue des Bilderberger» en plein temps d’élection. Pourtant, s’il y a un personnage sulfureux sur cette planète, c’est bien cette américaine «néolibérale».

    Au bout du compte, le PQ ne servirait qu’à apaiser les tensions qu’aurait provoqué délibérément le clan Desmarais (Charest) ( «La stratégie du choc – Naomi Klein» ), pour préparer la jeunesse à désirer le PQ qui est le porteur d’eau. C’est-à-dire que le PQ serait peut-être le masque d’affabilité servant au «CLAN» qui n’aurait de yeux que pour la mise en application du prochain vol qualifié qu’est l’entente avec l’Europe, signé avec un certain Pierre-Marc autre vieux chef péquiste.

    La table est mise par étape.

    La mondialisation selon les vues néolibérales, exigeait des fusions municipales! Au Québec, les citoyens ne voulaient pas de fusions. Mais avec ce que nous savons, nous pouvons supputer que les échéanciers internationaux exigeaient des fusions alors malgré le refus des citoyens le PQ avait (sachant pourtant qu’il en perdrait le pouvoir), instauré les fusions en prétendant que cela allait réduire les taxes etc.!

    Personne n’est surpris qu’au contraire il y ait eu une augmentation des taxes après les fusions.

    Tout ça pour dire , que de tout évidence le vrai pouvoir n’est pas au niveau des gouvernements.

    Alors que cherche PKP? Changer d’air?… Rencontrer des gens?…

    L’actuelle période électorale est la démonstration par A+B=C que nous sommes en direct dans les officines des chiottes de la planète et on regarde ça hébété face à autant de turpitude.

    Les aventures du trio médical libéral… (suite)…
    http://www.ledevoir.com/galeries-photos/les-caricatures-de-garnotte
    ….
    Les aventures du trio santé libéral… (suite)…
    http://www.ledevoir.com/galeries-photos/les-caricatures-de-garnotte/132582

  8. Pendant ce temps-là, le PLQ achète de la publicité dans un journal pro-Hezbollah: http://www.postedeveille.ca/2014/03/nos-islamo-fascistes-pour-khomeini-sen-prennent-%C3%A0-louise-mailloux.html

    Par Papi: Ouf! Ça ne changera ni mon vote à moi ni encore moins le vote des Libéraux. De toutes façons, aucun Libéral ne lit ce torchon islamophobe de « Poste de Veille ».


    Sans oublier ceci:

    Hey, les canadosexuels de la radio-poubelle, il y a la CAQ qui est bien plus potable que le PLQ, vous savez!!!

    Par Papi: Tu vas aimer les résultats détaillés du sondage Ipsos Reid / CTV, publié à 22h30 le 19 mars. Le PLQ avance encore aux dépens du PQ, la CAQ effectue une remontée, et si tu additionne les premier et deuxième choix, la CAQ passe devant le PQ et presque nez à nez avec les Libéraux! Ce sondage fera l’objet de mon prochain billet… d’ici quelques heures.

    Tu savais que le DGE a à l’oeil ton site de primeurs anti-Couillards? Ton clip, j’en ai écouté les 150 premières secondes et j’ai débarqué. Je n’ai jamais pu blairer Porter, mais de toute évidence il a réussi à jouer toute une sérénade de violon à bin du monde, incluant la direction du CUSM (Couillard n’a rien à y voir) et même Stephen Harper, qui l’avait nommé sur le CA du SCRS. Pourquoi? Je sais pas en quoi lui et Couillard étaient particulièrement compétents pour ce job, par ailleurs.

    Tout ça pour dire que je vois pas comment Couillard pourrait être coupable d’être tombé sous le charme de Porter. Tout le monde faisait confiance à Porter. Presque…


  9. @Papitibi sur (20 mars 2014 à 02:01)

    Maître Papitibi vous avez écris à JLP :«Je n’ai jamais pu blairer Porter, mais de toute évidence il a réussi à jouer toute une sérénade de violon à bin du monde, incluant la direction du CUSM (Couillard n’a rien à y voir) et même Stephen Harper, qui l’avait nommé sur le CA du SCRS. Pourquoi? Je sais pas en quoi lui et Couillard étaient particulièrement compétents pour ce job, par ailleurs.»:

    Très intéressant et surtout un éclairage crucial !…

    L’affaire de la nomination de Porter sur le comité de surveillance du SCRS (vous avez écris CA du SCRS? Je ne me souviens plus comment se compose un CA, mais en effectuant une recherche j’ai compris que Porter n’était pas membre du CA, mais plutôt du Comité de surveillance des activités de renseignement de sécurité (CSARS). (Le CSARS est chargé d’examiner comment le SCRS s’acquitte de ses fonctions; il enquête sur les plaintes qui sont portées contre le SCRS etc.) (Il me semble que c’est un job tout désigné pour un avocat et non un médecin?)

    Est-ce que cela suppose que le (CSARS), aurait une chaise dans le CA? J’en doute, mais comme je vie dans les limbes à ce sujet…!

    Par Papi: Je m’étais fié à ma mémoire prodigieuse et il semble bien qu’il lui arrive de toussoter!

    Vous demandez «POURQUOI LUI (Porter)»?

    En effet pourquoi lui alors que Gilles Duceppe avait manifesté son opposition en raison d’un manque de clarté au sujet de son « départ » inexpliqué du Detroit Medical Center au début des années 2000.

    Par Papi: Ouin… mais Harper a toujours eu le réflexe de se méfier de l’opinion d’un sale séparatiste. Surtout si c’est un marxiste recyclé!

    Dans les faits, il avait été «démissionné» écrit Gilles qui avait appuyé au même moment la nomination de Philippe Couillard à ce comité. (ici j’ai le même réflexe que vous, POURQUOI Couillard?)

    http://blogues.journaldemontreal.com/gillesduceppe/politique/il-faut-faire-toute-la-lumiere-sur-arthur-porter/

    La «RÉPONSE» concernant Porter (où Couillard tant qu’à faire), Gilles nous la donnes sur un plateau d’argent via une question.

    :« Harper s’est-il aveuglément fié à Georges Bush, dont Porter était près, comme le démontre sa biographie? »:

    Par Papi: Bonne question…

    Gilles ne peut pas tout dire, mais disons qu’il a ouvert une porte qui nous ramènes à la réalité que je citais plus haut, de laquelle une certaine vidéo d’un certain party à Sagar accrédite le lien.

    (Of course, it’s not only Canadian politicians with whom Desmarais is close, but French and American politicians as well, including Sarkozy, George H.W. Bush, and Bill Clinton.)

    http://andrewgavinmarshall.com/tag/trilateral-commission/

  10. @Papitibi : 21 mars 2014 à 10:28,

    Maître Papitibi, vous avez écris «Je m’étais fié à ma mémoire prodigieuse et il semble bien qu’il lui arrive de toussoter!» concernant la distinction Ca et CSARS.

    Mais il semble que vous n’êtes pas le seul à avoir eu de l’eau dans le gaz cette journée là!

    À mon grand désarois, je n’avais pas compris que le 23 juin 2010, Philippe Couillard a aussi été nommé membre du CSARS.

    Raymond Bachand ex-ministre des Finances a, lors d’un débat à l’Université Concordia le le 26 janvier 2013 dit:« Pendant que Pierre (Moreau) et moi combattions la corruption, tu faisais des affaires avec Arthur Porter » !

    Lolll 😉

    Vlan dans les baladeuses!*/?%$ Ouche! Ayoye taba…

    Philippe a offert sa science et son expertise en Arabie saoudite. Le régime de santé publique du Québec pas assez payants pour ses spécialistes. Alors si tu reçois l’offre de conseiller des monarques absolus d’Arabie, comme le prince Abdullah bin Abdulaziz Al-Rabeeah, ministre de la Santé du royaume saoudien.

    Bin tu y vas semble – t’il, et tu reviens entre temps pour lorgner le poste de Premier Ministre du Québec parce que soudainement heuu l’argent heuu… Bon!… On fait un petit show de déculottage et on continu! 😉

    Entre temps Philippe est membre du Conseil privé de la Reine au Canada – fortuné du titre « honorable » à vie – lui accordant le droit de conseiller les monarchies.

    Par Papi: Faut pas se laisser berner par le titre; deux membres du Privy Council de Sa Majesté sont des proches à moi, et Sa Gracieuse Bébette Deusse ne leur a jamais demandé le moindre conseil!

    Honorable Philippe avoue quelques erreurs de parcours. Il ne savait pas qui était Arthur Porter!

    De 2004 – date de la nomination de Porter à la tête du Centre de santé universitaire de McGill (CSUM) – à 2011, date de la démission de ce dernier, le Dr Couillard n’a jamais su qui était le Dr Porter.

    Par Papi: Personne ne savait et probablement que personne n’aurait pu savoir. Et personne, au SPVM ne savait que Benoit Roberge était une taupe qui les « vendait » au crime organisé. De même, les services secrets regorgent d’agents doubles qui le sont à l’insu de leurs meilleurs amis et même de leur propre conjoint(e). Alors… Please, cessez de radoter ces redondances répétées.

    Pendant ces sept années, il a eu l’occasion de le rencontrer, voire de frayer avec lui à maintes reprises. Comme ministre de la Santé, comme professeur à McGill, comme membre du Conseil privé et membre du CSARS à Ottawa ; enfin, comme son associé d’affaires. Il est allé à la pêche avec Porter, a fréquenté la même loge maçonnique, a siégé au conseil d’administration de la même compagnie minière, a fondé une entreprise avec lui.

    ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

    «Deux amis et associés venant de la même province dans ce petit comité? Il n’y a absolument aucun hasard.»

    Michel Juneau-Katsuya, ex-agent et cadre au Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS), qui a suivi attentivement la création et l’évolution du CSARS, est formel: Philippe Couillard a «forcément» été nommé au CSARS grâce à Arthur Porter, même si c’est le premier ministre qui décide, après consultation avec les partis qui ont au moins 12 députés en chambre.

    Il dénonce d’ailleurs la dérive du CSARS, qui serait devenu au fil du temps, et surtout sous les conservateurs, un lieu de «patronage».

    «La politique et l’envie de récompenser des amis ont pris le dessus sur la raison et la sécurité nationale», ajoute un expert bien informé du monde du renseignement, qui ne croit pas non plus au hasard. «Il n’y a aucune logique dans ces nominations, c’est un peu honteux», tranche-t-il.

    Cette entrée est aussi survenue au milieu d’une série de nominations croisées et d’associations, rapprochées dans le temps, entre Couillard et Porter.

    «On a perdu l’esprit originel du CSARS, on a perdu sa neutralité. Le chien de garde est devenu un chien de poche.

    On traite la sécurité nationale comme une business pour les amis», s’insurge Michel Juneau-Katsuya.

    ¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬

    Stephen Harper a refusé de dire qui a suggéré la nomination de Philippe Couillard!
    HAHAHAHAHA

    ¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬

    http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201303/15/01-4631215-philippe-couillard-au-csars-il-ny-a-absolument-aucun-hasard.php

    «Gaffes monumentales»

    Michel Juneau-Katsuya rappelle que le CSARS a été créé en 1984 (ainsi que le SCRS) sur recommandation des commissions Mackenzie et McDonald «à cause des activités répréhensibles» du service de renseignement de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), et que cette même entité avait été utilisée par le gouvernement Trudeau à des fins «partisanes». (Hon!… Pas possibe 😉 )

    En plus de surveiller les activités du SCRS, le CSARS doit donc être politiquement neutre.

    En théorie, la seule condition pour y siéger, en plus de subir une enquête de sécurité, est d’être membre du Conseil privé de la reine.

    =-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=
    Michel Juneau-Katsuya considère aussi que les nominations au CSARS d’Arthur Porter, représentant de la Sierra Leone et proche d’Ari Ben Menashe, marchand d’armes ayant des accointances avec les services secrets israéliens, et de Philippe Couillard, qui travaillait alors pour le gouvernement de l’Arabie saoudite, sont des «dérogations à la sécurité nationale, des gaffes monumentales comme l’a été le cas de Maxime Bernier» (qui avait laissé traîner des documents secrets).
    =-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

    Gilles Duceppe a déjà qualifié d’«imprudente» la nomination de M. Porter et s’y est opposé à l’époque.

    Même si le «vrai» travail est fait par des recherchistes avec cote de sécurité maximale, les membres du CSARS ont accès en tout temps aux dossiers secrets à leur demande, s’inquiète-t-on dans le monde du renseignement. Ils visitent aussi les bureaux du SCRS.

    Dans un courriel adressé à La Presse, le bureau du premier ministre Harper écrit que les normes de vérification de sécurité pour les «candidats à certaines charges publiques», sans préciser si cela concerne le CSARS, sont quadruples depuis 2010: vérification du casier judiciaire menée par la GRC, évaluation de sécurité réalisée par le SCRS, vérification faite par l’Agence du revenu du Canada et le Bureau du surintendant des faillites.

    «Durant la vérification de ses antécédents et l’enquête de sécurité, il a été déterminé» que le poste occupé par Philippe Couillard en Arabie saoudite «ne constituait pas un conflit d’intérêts» puisqu’il était «lié à la santé et non aux enjeux de sécurité», dit le bureau de Stephen Harper à La Presse.

    Au sujet d’Arthur Porter, le bureau du premier ministre répète encore une fois que ni le Parti libéral du Canada ni le Nouveau Parti démocratique ne s’étaient opposés à sa nomination.

    Lors de son entretien avec La Presse aux Bahamas, Arthur Porter a affirmé qu’il ne savait même pas comment il s’était retrouvé dans la liste des candidats pour le CSARS. «Il y a d’autres personnes à qui vous devriez poser la question pour savoir comment on peut se retrouver sur ces listes», a-t-il dit.

    =-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=
    Un ex-haut responsable des services secrets français a aussi fait part à La Presse de sa stupéfaction de voir des personnes liées à des États étrangers, en particulier l’Arabie saoudite – montrée du doigt pour son financement de la mouvance islamiste radicale -, obtenir un tel poste permettant l’accès aux plus grands secrets du Canada. «Vous plaisantez?», s’est-il exclamé.
    =-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

  11. @Papitibi : 21 mars 2014 à 10:28,

    Maître Papitibi vous écrivez :«Faut pas se laisser berner par le titre; deux membres du Privy Council de Sa Majesté sont des proches à moi, et Sa Gracieuse Bébette Deusse ne leur a jamais demandé le moindre conseil!»:

    ¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬
    Après lecture j’ai supposé que s’était un titre correspondant à un «Sauf Conduit» nécessaire pour occuper le poste du CSARS et sans doute d’autres postes du genre dans le Commonwealth.
    ¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬

    Maître Papitibi vous écrivez :«Personne ne savait et probablement que personne n’aurait pu savoir. Et personne, au SPVM ne savait que Benoit Roberge était une taupe qui les « vendait » au crime organisé. De même, les services secrets regorgent d’agents doubles qui le sont à l’insu de leurs meilleurs amis et même de leur propre conjoint(e). Alors… Please, cessez de radoter ces redondances répétées.» :

    ¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬
    Dans le sens que vous l’écrivez, c’est clair que la « présomption d’innocence» ne peut-être dénié.

    Que ce soit un Colonel des F.A.C. assassin qui aimait les sous-vêtements féminins, ou le docteur qui a assassiné ses propres enfants à coup de couteau, où l’informaticien qui a étouffé sans préméditation une jeune femme qu’il a rencontré sur internet, nous avons là des situations inimaginables, et «IMPRÉVISIBLES» même par eux semble – t’il.

    Mais il y a des choses qui peuvent-être prévisible.

    Par exemple, quelqu’un qui a un parcours parsemé d’erreurs. Les chances sont bonnes pour que ça ne s’arrête pas là.

    Lorsque je parle d’erreurs, je veux signifier autre chose que du sel que tu mets dans ton café, où de l’antigel à la place de l’huile à transmission d’auto.

    On ne peut pas connaître les dérapages futurs d’une personne, mais nous pouvons prévoir qu’il y a des dangers dans certaines situations.

    C’est ce que viens confirmer des spécialistes du terrain :
    ¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬
    (Michel Juneau-Katsuya considère aussi que les nominations au CSARS d’Arthur Porter, représentant de la Sierra Leone et proche d’Ari Ben Menashe, marchand d’armes ayant des accointances avec les services secrets israéliens, et de Philippe Couillard, qui travaillait alors pour le gouvernement de l’Arabie saoudite, sont des «dérogations à la sécurité nationale, des gaffes monumentales comme l’a été le cas de Maxime Bernier» (qui avait laissé traîner des documents secrets).
    Un ex-haut responsable des services secrets français a aussi fait part à La Presse de sa stupéfaction de voir des personnes liées à des États étrangers, en particulier l’Arabie saoudite – montrée du doigt pour son financement de la mouvance islamiste radicale -, obtenir un tel poste permettant l’accès aux plus grands secrets du Canada. «Vous plaisantez?», s’est-il exclamé.)
    ¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬

    Mr. Porter, tout comme Mr. Couillard pourraient avoir obtenu des mandats de renseignement du Canada qui désirait des antennes dans des sections sensibles des pays nommés.

    Malheureusement pour eux, si c’est les cas, on ne le saura jamais.

    Par contre nous pouvons très bien l’imaginer vu certains faits comme l’histoire du copain de Porter,
    ¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬
    Ari Ben-Menashe
    (Pendant des années, le gouvernement du Canada a collaboré avec Ari Ben-Menashe sans tenir compte des sérieux doutes que soulevaient les activités de cet homme d’affaires montréalais.
    Dans les années 90, M. Ben-Menashe a fourni au ministère des Affaires étrangères et du Commerce international (MAECI) les renseignements qu’il récoltait dans les coins les plus reculés de la planète – alors même qu’à Montréal, certains de ses ex-clients alléguaient qu’il avait mis sur pied un stratagème de fraude internationale.)
    http://www.lapresse.ca/actualites/national/201212/07/01-4602026-ari-ben-menashe-le-canada-a-collabore-avec-lhomme-de-linfamie.php
    ¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬

    Vous savez, je ne n’ai absolument rien contre Philippe Couillard, même si je suis cynique à son sujet.

    Mais le gars veut – être P.M. du Québec?

    Pourtant tout ce qu’il a fait et dit, nous renvoi une image qui ne nous est pas méconnue d’un certain Claude Morin par exemple.

    http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2013/01/20130119-193433.html

    Alors si ça sent la merde, même si ce n’est pas illégal, c’est quand même de la merde pour Mr. tout-le-monde et des explications du docteur Philippe Couillard il en a cure. Un manipulateur va toujours trouver un moyen de se faufiler.

    http://dossiercouillard.com/philippecouillard.html

    Que tu fasses 1 erreur majeur où 2 en forçant bien fort, disons que ça pourrait passer, mais lorsque ton parcours en est parsemé, il est assuré que ce sera moins simple à vendre.

    En se moment on surnage en plein dans un roman de «John Le Carré».

    ¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬

    MA COLLABORATION DANS CE DIALOGUE OUVERT, S’ARRÊTE ICI AVEC CE «POST»!

    Pour ceux où celles qui veulent comprendre l’urgence de se prendre en main, vous n’avez qu’à revisiter le vieux film de Michael Moore.

    AU REVOIR ET BONNE CHANCE AVEC AMIR 😉

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s