5 commentaires sur “Contravention pour « USAGE » de patins sur la chaussée? Hum…

  1. Ça lui apprendra à ce hippie à se déplacer sans réchauffer l’atmosphère! NA!

  2. Je pense que je dois dire à THE LIBERTARIAN BADASS , que le Rodéo Mécanique de Tingwick est le 10 août , mais que cela s’active déjà au village. Elle va être hot l’atmosphère , samedi et c’est pour cela les Wet ti-shirt.

    Papi , ce ne sera plus jamais comme les premières années du club , trop de policier………. Pourtant le Club donnait beaucoup à la Fabrique.

    Mais là n’est pas le but de mon intervention , j’ai vu sur les 7 du Québec  » LARTISTE  » , j’ai allumé ,  »BIN RAIDE » .

    Monsieur André Lefebvre Lartiste 8 août 2013 disait : Le Renard et la sentinelle. On parlait de preuves. De John James de la Charrette le petteux de brou uniquement à la Solde de Harper.

    Le 29/10/2010 , Monsieur Lartiste parlait toujours de preuves , par contre fallait monter sur la Montagne et les SALOPPES ont empêché. Là encore Jésus était un petteux de brou.

    Par contre quand je vais à mes 2 Bureaux de Tingwick , peut-être 3 bientôt si Monsieur Le Maire met son pied par terre , les  »CITOYENS » de Tingwick vont voir des preuves qu’il y a  »MAGOUILLES » et elles sont déjà là sur le Web…………Hello Monty Coulombe.
    Jean-Marie De Serre

  3. que la loi est ridicule les vélo sont beaucoup plus dangereux que les roller blade les velo vont tres vite et il y a juste des accident de vélo a la télévision , quand est-ce que j`ai vue a la télé un accident de roller jamais.

  4. voici ce que la saaq ma répondu pourqu`oi cette loi existe.

    La présence des patineurs à roues alignées sur la chaussée peut être une source d’accidents avec les différents autres usagers de la route. La manœuvre de freinage par exemple nécessite d’avoir acquis certaines techniques qui peuvent être relativement complexes, car le mécanisme de freinage n’est pas aussi simple que celui d’une bicyclette. Aussi, des pertes d’équilibre peuvent être plus fréquentes en raison d’une chaussée qui ne serait pas uniforme ou par manque d’expérience. Ces simples exemples de manœuvres plus risquées démontrent le problème de la compatibilité avec les autres modes de transport.

    Le fait d’interdire l’usage de la chaussée aux utilisateurs de patins à roues alignées vise à mettre les patineurs à l’abri de certains accidents qui pourraient survenir sur le réseau routier. Les patineurs doivent donc s’en tenir à l’usage des aires de circulation autorisées par les municipalités.
    incroyable freiner nas rien de compliqué, perde l`équilibre sa peut aussi bien arriver en vélo. les chaussé voie cyclable souvent plus magané que le chemin public ,meme que plusieur a des bouche d`égout, Comme j`ai dit plus tot si la saaq voudrait trouver des choses pour enlever les vélo ils en trouverait plus que les roller c`est jusque les vélo sont arriver avant les rollers ,,donc les vélo ont le droit les roller devrait avoir encore plus le droit.

  5. Bonjour, Delorme

    La dernière fois que j’ai avancé sur des tites roulettes, ça doit faire 50 ans! À l’époque, c’était un truc qu’on mettait sous nos running shoes et qu’on strappait. Ça avait le défaut de débarquer souvent. J’étais plutôt addict… et téméraire. Aujourd’hui, je regarde aller les skaters dans le trafic de Rouyn-Noranda ou de Montréal, et j’ai peur pour eux! Avec l’amplitude qu’ils donnent à leurs enjambées et les mouvements de leurs bras, ils occupent TOUTE la travée. Quand il n’y en a qu’une seule, c’est difficile pour un automobiliste de les éviter.

    Réaction de père et de grand-père, j’imagine…

    Un vélo, lui, occupe moins d’un mètre, déviations latérales impromptues inclues. Je comprends les réticences des autorités, mais là où je condamne leur attitude à l’égard des skaters, c’est en raison du caractère discontinu des pistes cyclables et de l’impossibilité pour le skater de se déchausser entre deux tronçons de ces pistes cyclables.

    Et, je le répète, la Loi est rédigée de manière fautive; il me semblerait relativement aisé, pour un avocat le moindrement créatif, de faire acquitter un skater accusé en vertu de l’article 499 du Code de la Sécurité routière. Le problème, c’est que le coût de la contravention est trop bas pour que ça puisse valoir la peine de le plaider.

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s