9 commentaires sur “Fugues: la DPJ « se pogne le beigne » – Lise Ravary

  1. Monsieur PAPITIBI ,
    cela va être difficile tant que ce sera l’argent , le POUVOIR de la Justice…….?

    Je vais être au criminel le 22 avec ou sans avocat. Je ne sais même pas s’il est toujours là.
    Je vais voir après les empreintes le 16 à 2h30.

    Monsieur Papitibi , un jour j’ai été attaqué en 2011 , par un de mes voisins et son chien. Je l’ai vu venir , alors j’ai protégé mon bras avec ma frock qui avait un OPINEL au bout de ce bras , et le Monsieur qui voulait me dévisser ma tête et m’ouvrir la face , il y avait mon poing GAUCHE.

    J’aurais pu le tuer sur place , la SQ était dans sa cour en légitime défense moi……

    Pourquoi on n’enseigne pas dès la jeunesse les arts MARTIAUX ? Pas n’importe lequel , mais le JUDO.

    On a parlé de tout mais pas de cette formation dont je fais parti, La Philosophie est excellente : Tu te sers de l’autre pour le vaincre s’il est méchant…………
    Jean-Marie De Serre.


  2. Par Papi: Je t’ai « nommé » dans le texte du présent billet et je m’attendais à une réplique. Je condescends à publier ton commentaire, même si nous sommes encore à trois semaines de la fin de ta période d’exclusion.

    Le problème dans l’histoire du réseau de prostitution juvénile à Laval, c’est que les recruteurs entrent littéralement par la grande porte des centres jeunesse au nez et à la barbe de la DPJ qui, elle, s’en calice éperdument!!! La DPJ est aussi coupable, sinon plus, que le parrain du réseau!!!

  3. @Proulx

    Si j’ai bien compris ton commentaire, tu as une bien drôle de manière d’exprimer le souhait que le projet de Loi de la-grosse-crisse-de-chochialiche’ichlamichee-chrétienne-de-façade-à Mourani-qu-pue soit enfinmis en vigueur pour contrer les réseaux de proxénètes affiliés aux gang de rue… Bravo!

    Il y a quand même des p’tites choses que tu ignores, mon coco. Comme, par exemple, quand tu écris que « les recruteurs entrent littéralement par la grande porte des centres jeunesse au nez et à la barbe de la DPJ qui, elle, s’en calice éperdument!!! « 

    Tu sais, heul’gros, c’est pas la DPJ qui décide de l’identité des pensionnaires des centres-jeunesse, ni du mode d’hébergement. C’est le juge qui décide que le jeune Han-Luc, 16 ans, doit être hébergé. C’est le juge qui décide de la durée de son hébergement. Et c’est le juge qui décide aussi si le tit-coune doit être hébergé dans une unité « ouverte » (avec droits de sortie) ou une unité fermée (portes avec serrure). La DPJ ne PEUT PAS mettre un tit-coune à la porte au motif qu’il dirige un réseau; par contre, elle peut le poursuivre en vertu de la loi sur la justice pénale des ados – autrefois connue sous le nom de « loi des jeunes délinquants ».

    Le problème, par contre, c’est que le tit-coune va être acquitté, Une fois, 10fois, 100 fois… Pourquoi? Parce que le Code criminel est rédigé de telle façon que c’est impossible d’obtenir des condamnations.

    C’est ce qu’avait compris la grosse Mourani que tu te plais à haïr, d’où son projet de Loi qui vise essentiellement à renverser le fardeau de la preuve et à forcer les pimps à PROUVER qu’ils ne sont pas des pimps…

    Traduction: simpliste hier, simpliste aujourd’hui, simpliste demain. C’est toi, ça…

    PS: les recruteurs dans les centres d’hébergement, c’est rarement les tit-gars… surtout qu’il arrive qu’ils ne cohabitent pas toujours dans les mêmes unités d’un même Centre. C’est les tites filles qui appâtent les recrues; je pourrais te donner quelques noms de recruteuses mais elles sont aujourd’hui « passé date ». Et là je parle de filles hébergées au Centre La Maison (Rouyn), ;a l’ÉTape (Val d’Or) ou de filles qui travaillaient dans un bar, ou au comptoir d’un fast food…

  4. @ papitibi.

    «C’est ce qu’avait compris la grosse Mourani que tu te plais à haïr, d’où son projet de Loi qui vise essentiellement à renverser le fardeau de la preuve et à forcer les pimps à PROUVER qu’ils ne sont pas des pimps…»

    Et mort à la présomption d’innocence!!! Même Arthur et Fillion ne sont pas allés aussi loin à l’époque de l’Affaire Scorpion!!! Il faut dire qu’ils avaient Gillet à démolir en plus d’user d’une démagogie sans nom pour tenter d’associer L’Allier au réseau!!! L’Allier avait d’ailleurs réglé ses comptes avec Arthur sur cette affaire dans ce qui fut la dernière entrevue qu’il a accordé en novembre dernier!!!

    Ceux qui recrutent dans les centres jeunesse ne sont pas des détenus de la DPJ, ce sont des anciens détenus qui ont été avalés par le système!!! C’est une roue qui tourne!!! Tu te fais détenir par la DPJ, tu as toutes tes chances de finir dans la prostitution et le proxénétisme!!! La DPJ s’en calice car c’est une mafia!!! Les recruteurs entrent dans les centres jeunesse comme dans un moulin pour faire leur «job» avec leur coat de cuir sur leur dos et ressortent après!!! C’est de même que ça se passe!!! Ils sont déjà perdus et bien hauts dans la hiérarchie du réseau qui les ont recruté à leur sortie du centre jeunesse!!! Ils ont passé leur enfance et leur adolescence à se faire droguer par la DPJ et rendus à l’âge adulte, ils recrutent, droguent et entraînent des jeunes filles enlevées par la DPJ dans leur enfer!!!

    Aucun gouvernement n’aura les couilles suffisantes pour s’attaquer à cette roue qui tourne, ils sont tous amis et complices!!!

  5. @Proulx 0h50

    Ceux qui recrutent dans les centres jeunesse ne sont pas des détenus de la DPJ, ce sont des anciens détenus qui ont été avalés par le système!!! C’est une roue qui tourne!!! Tu te fais détenir par la DPJ, tu as toutes tes chances de finir dans la prostitution et le proxénétisme!!!

    Mossieu a appris ça de la bouche d’André Arthur, je suppose? Certain(e)s des ami(es de ma fille¨ont fait l’objet d’ordonnances d’hébergement et certains d’entre eux sont devenus mes clients. D’autres étaient les enfants de certains amis à moi, et de tous ceux et celles dont j’ai continué pour ce motif à avoir des nouvelles bien au delà de leur 18e anniversaire, le seul « cas » problème est celui d’une jeune fille qui était très liée à la mienne et dont la mère monoparentale avait été une copine de mon ex. Celle-là, j’avais refusé de la représenter. Elle a mal tourné.

    Tu ne sais vraiment pas de quoi tu parles. À moins, bien sûr, que tu sois
    a) un avocrasse spécialisé (comme moi) en droit de la jeunesse, ce que tu n’es pas.
    b) un intervenant des Centres Jeunesse, ce que tu n’es pas;
    c) un ancien ado arraché à la garde de ses parents, soit parce que son papa l’a abusé sexuellement, soit parce que ses parents l’ont trop négligé, soit parce qu’il avait lui-même adopté un comportement « déviant »… ce dont, bien sûr, tu ne te vanteras pas, if ever. Bref, tu CROIS savoir. Mais tu sais rien.s

    = = =

    La DPJ s’en calice car c’est une mafia!!! Les recruteurs entrent dans les centres jeunesse comme dans un moulin pour faire leur «job» avec leur coat de cuir sur leur dos et ressortent après!!!

    As-tu déjà essayé d’entrer dans un centre-jeunesse? Pour ma part, j’en ai fait l’expérience à Rouyn, à Val d’Or et à Longueuil. Je comprends qu’aujourd’hui il y a les cells, Facebook, Instagram et tutti quanti, mais dans le temps, moi qui venais rencontrer des clients et dont le visage était assez connu dans la bâtisse (à Rouyn), je devais sonner à la porte, m’annoncer, attendre qu’on vienne m’identifier, montrer ma carte de membre du Barreau et attendre sagement que quelqu’un vienne mechercher… même si je connaissais le chemin. Bien sûr, les moyens techno permettent aujourd’hui de communiquer avec un ado depuis l’extérieur, encore que…

    Et toi, tu affirmes qu’on y entre comme dans un moulin. Wow! Tu peux préciser de quel établissement ou de quel poavillon tu parles, mon tit-coune?

    Ce qui se produit, par contre, c’est que la plupart des ados hébergés dans un Centre sont autorisés à sortir les week-end pour aller voir leurs parents, ou pour aller au Collège ou à la Polyvalente; quand il y a « infiltration », c’est là et à ces moments-là que ça se passe. Cela dit, il est bien possible par ailleurs que l’ado Joséphine rencontre son copain Herménégilde – lui-même un PIMP – pendant ses sorties. Et il est bien possible que, à son retour dans son unité du Centre d’hébergement, la jolie Joséphine fasse du recrutement auprès de certaines filles de son unité.

    Et non, la DPJ n’aime pas ce qui se passe à Laval. Et de un, ça permet à des trous de cul de chier leur marde sur le système. Te sens-tu visé, mon coco? Et de deux, et surtout en période de compressions budgétaires, une crise comme ce qui se passe actuellement à Laval, non, ça n’aide pas les gestionnaires.

    Je le répète pour les imbéciles: les gangs de rues attendent les proies dans les points de chute (quais du métro, entrées des édicules du métro, fast food à la sortie des ponts et autre liens routiers susceptibles de débarquer des fugueuses sur le pouce. Quand j’allais voir ma fille avec ma blonde et que nous l’attendions au McDo où elle travaillait, souvent elle me demandait « T’as tu vu le gars avec tels pantalons ou telle casquette? C’est un pimp, il vient ramasser des filles, je le vois partir jamais avec la même! »

    T’as tu des enfants, le gros? C’est vrai, tu dois encore te demander comment le papa les introduit dans la maman, toi.
    aujour’hui et ça les

  6. @ Proulx (Partie 2)

    « Et mort à la présomption d’innocence!!! Même Arthur et Fillion ne sont pas allés aussi loin à l’époque de l’Affaire Scorpion!!!

    = = =

    Depuis quand tu défends les « avocrasses » de la défense et les criminels, toi? Un tout peti détail t’a échappé dans la Loi Mourani.

    First, la poursuite va devoir démontrer que le dividu X vit avec une personne exploitée ou se trouve habituellement en sa compagnie. Ça, ça n’a pas changé.

    Second, la poursuite va devoir faire la preuve du deuxième élément de l’infraction: Mamzelle Y est exploitée sexuellement, et X, lui, ne l’est pas.

    Une fois que la poursuite aura fait la preuve de ces prémisses, là et alors il appartiendra désormais au dividu X de renverser la (nouvelle) présomption qu’il est, lui, X, le proxénète de Mamzelle Y.

    Alors fais moi pas brailler avec ta soudaine conversion au droit des voleurs d’enfance que sont les PIMPS, toi qui continues de chier ta marde sur la DPJé

    Tu hais la DPJ, tu hais Mourani et tu n’as aucun respect pour les femmes, ce qui t’amène à affirmer les pires obcénités. Ce sera quoi, ordure, ta prochaine insulte à l’endroit de Mourani? Que c’est une crisse d’islamo-fémi-faciste qui cherche par son projet de Loi à castrer les pauvres victimes de son complot?

  7. Le même Proulx trouve le moyen de brailler sur le triste sort des proxénètes que la grosse Mourani souhaite priver de leur présomption d’innocence, mais il est le premier à exiger des Centres Jeunesse qu’ils enferment à double tour les jeunes qui y sont hébergés. Sans exception ni distinction.

    Pourtant, ces jeunes-là ne sont pas des coupables puisqu’ils n’ont été accusés de rien. Rien que des jeunes que l’État cherche à protéger…

    Le Proulx, il est libertarien. Il chie sur l’État liberticide mais il n’en exige pas moins que l’État prive les ados de leur liberté d’utiliser Facebook ou leur cellulaire, et il presse l’État de les priver de toute liberté.

    Cherchez l’erreur…

  8. @ papitibi.

    «mais il est le premier à exiger des Centres Jeunesse qu’ils enferment à double tour les jeunes qui y sont hébergés»

    Hein??? Non, c’est le contraire, ça les rend pires qu’ils étaient avant!!!

    «Rien que des jeunes que l’État cherche à protéger…»

    Depuis quand l’État «protège les enfants»???

    «Depuis quand tu défends les « avocrasses » de la défense et les criminels, toi?»

    La présomption d’innocence est ce qui fait que l’on vive dans un État de droit!!!

    «Alors fais moi pas brailler avec ta soudaine conversion au droit des voleurs d’enfance que sont les PIMPS, toi qui continues de chier ta marde sur la DPJ»

    La DPJ fait les pimps!!! Alors, qui est le danger entre ces deux-là??? Le pimp ou la machine qui a fait de lui un pimp???

    «Et de un, ça permet à des trous de cul de chier leur marde sur le système.»

    Ça permet plutôt aux gens qui savent de dénoncer le système tel qu’il est.

    Au fait, tu aurais dû écouter «30 vies» la semaine dernière!!! Lesbienne Farouche a mis un réseau de prostitution juvénile dans «30 vies»!!!

  9. @ Proulx 16:00
    Depuis quand l’État «protège les enfants»???

    Ça existait déjà « avant mon temps » mais je vais te citer quelques cas auxquels j’ai moi-même été mêlés.

    a) le p’tit bonhomme de 4 ans qui dit au juge que son papa, des fois, il lui fait couler du pipi blanc dans les yeux…
    b) ces enfants de 4, 5, 6 et 8 ans que la police a trouvés à 3 heures du matin et par un froid sous zéro, « en pieds de bas » – sans chaussures – au milieu d’une voie de circulation où la vitesse autorisée est de 70 km/h. Les parents? Bof… ils étaient absents pour cause de beuverie, de piquerie et de parties de fesses.
    c) ce kid de 4 ans, qui léchait le sexe de sa maman pendant que son « beau-père » filmait, qui suçait la queue du chum de sa mère pendant qu’elle filmait l’éjaculation, ou qui introduisait des jouets en plastique dans le vagin de sa petite soeur… Il avait 3 ans quand ça s’est passé; quand il a été mon client, il avait 4 ans
    d) ce père de famille qui a envoyé ses deux enfants à l’hôpital après les avoir frappés à coups de 2×4 alors qu’il hallucinait pour caue de consommation
    etc

    Tu crois vraiment que l’intervention de l’État nMa pas aidé ces enfants? Décidément, le mot « ordure » est trop faible pour te décrire.

    = = =

    La DPJ fait les pimps!!! Alors, qui est le danger entre ces deux-là??? Le pimp ou la machine qui a fait de lui un pimp???

    La prostitution serait – à ce qu’on dit – le plus vieux métier du monde, et elle existait bien avant la création des États. Et bien avant la création des tous premiers organismes créés par un quelconque État dans le but de mettre certains enfants à l’abri de certains parents ou de certains adultes de leur entourage.

    Le premier PIMP est apparu dès que deux putes ont commencé à se faire concurrence sur le même sentier, il y a quelques dizaines de milliers d’années; la DPJ n’existait pas encore. C’est la DPJ qui fait les pimps, tu dis? Crisse d’éoais!

    = = =

    La présomption d’innocence est ce qui fait que l’on vive dans un État de droit!!!

    Ah bon? Je savais pas. Je dirais plutôt que ce qui fait que nous vivons dans un état de droit, c’est qu’on puisse mettre les enfants à l’abri de leurs parents… lorsque nécessaire. Et mettre la société à l’abri des pédos, des abuseurs d’enfants et de cette mafia de proxénètes qui suivent leur travailleuse du sexe pas à pas sans jamais être condamnés parce qu’ils menacent la fille de l’égorger si elle parle…

    = = =

    Lesbienne Farouche a mis un réseau de prostitution juvénile dans «30 vies»!!!

    Je sais. Et je sais « un tit peu » comment ça marche; après tout, ma Ph.D de conjointe #2 a fait sa thèse de doctorat sur la prostitution et tout ce qui vient avec: réseaux, intimidation, trafic de chair fraiche, pimps, etc. À l’époque, c’est moi qui lui avais refilé les premiers noms et les premiers # tél sur sa liste de contacts… sans quoi elle aurait eu du mal à débuter ses recherches. Je connais aussi le contenu de son travail, pour avoir largement collaboré à la rédaction du texte final.

    By the way, des deux petites putes il y a une grande Noire et une petite Blanche qui elle, croit que le pimp Noir de sa copine pourrait chercher à s’en débarrasser à Calgary, à Toronto ou peut-être dans une boite de bois. C’est rien qu’une « telénovella » mais Larouche et son psychologue de conjoints sont bien documentés. Sauf que le rôle de l’avocat joué par Paul Ahmarani comporte certaines invraisemblances… Quant au rôle de Pothier joué par Michel Charette – travailleur social, disons que j’en ai connu quelques dizaines comme ça dans la vraie vie…

    Mais bien sûr, cé toué qui sé toutte. Pô moé, moé j’sais rien! Comme tu dis:

    Ça permet plutôt aux gens qui savent de dénoncer le système tel qu’il est.

    Ceux qui savent, mon Tit-Coune? Ou ceux qui croient savoir? Avec sa thès de doctorat drette dans le sujet, ma femme fait partie de ceux qui savent. Avec mes 15 ans de pratique intensive en droit de la jeunesse, je pense que je fais partie de ceux qui savent.

    Continue d’écouter 30 vies. Continue de fréquenter la radio-poubelle. Et continue de chier ton ignorance et tes préjugés sur toutes les tribunes.

    Je t’annonce que ton retour sur le présent blogue est reporté au 1 avril et non, c’est pas un pouésson.

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s